[infographie] 3 enjeux du véhicule connecté : Safran à bord

Plus sûr, plus autonome, plus intuitif, le véhicule connecté s’appuie une multitude de technologies embarquées pour assurer la sécurité et le confort du conducteur. En 2018, on en produira 78 millions, soit 58 % de la production mondiale. D’ici 2025, 100 % des véhicules commercialisés seront connectés.

Enjeu n°1 : plus de sûreté

Avec une dizaine de dispositifs de communication (Bluetooth, GPRS…) et une centaine de micro-processeurs embarqués exécutant pès de 100 millions de lignes de code informatique, la voiture connectée est particulièrement vulnérable aux tentatives d'attaques des hackers. Entre prise de contrôle à distance ou modification des données de bord, les pirates informatiques ont déjà prouvé leur capacité à mettre en danger les usagers de la route.

Les solutions de Safran Identity & Security contribuent à contrer ces menaces. Déjà déployées dans de nombreux secteurs sensibles tels que l'aéronautique, nos technologies sont capables d'assurer l'intégrité et l'authenticité de la chaîne logicielle embarquée dans le véhicule. Dans le secteur automobile, le Groupe PSA a sélectionné Safran pour assurer l'authenticité et l'intégrité des logiciels liés à la navigation connectée et au boitier télématique autonome (BTA).

Enjeu n°2 : plus de sécurité

Réduire le taux de mortalité sur les routes est l'un des enjeux majeurs du véhicule connecté. Afin de lutter contre la somnolence au volant, première cause d'accident sur les routes européennes, nous nous sommes appuyés sur notre expertise en reconnaissance faciale pour développer une solution capable de mesurer le niveau d'attention du conducteur et de l'alerter s'il montre des signes de fatigue ou de distraction.

Fort de son expertise, Safran Identity & Security participe également au déploiement des différents standards d'appel d'urgence et fournit les eSIM permettant aux véhicules d'émettre ces appels d'urgence. Ainsi en en cas d'accident, chaque véhicule connecté deviendra capable de prévenir automatiquement les secours.

Enjeu n°3 : plus de services et de confort

Connecté à son environnement extérieur, le véhicule peut proposer de nombreux services à ses utilisateurs. Navigation intelligente avec gestion automatique du trafic, aide pour trouver une pompe à essence ou un parking… et paiement sans contact sécurisé, grâce notamment aux solutions digitales de Safran Identity & Security de paiement biométrique et de transactions mobiles sécurisées.

Les solutions sécurisées de la gamme MorphoFlex™, optimisées pour le marché de l'automobile, permettent d'avoir en permanence la meilleure connexion au réseau télécom mais aussi de bénéficier de services sécurisés en ligne ou à proximité.

Le confort du conducteur est aussi une préoccupation majeure et représente un différenciateur fort entre constructeurs. Réglage de la hauteur du siège, du volant, des rétroviseurs, de la température : plutôt que de passer d'agaçantes minutes à les adapter à vos habitudes de conduite, grâce à la reconnaissance faciale, la voiture connectée vous reconnaît dès que vous entrez dans l'habitacle et s'adapte instantanément.

Vers le véhicule autonome

Pour les constructeurs automobiles la question n'est plus de savoir si les véhicules autonomes rouleront un jour sur nos routes, mais quand. Avec ses nombreux capteurs et sa meilleure appréhension de son environnement, le véhicule connecté est l'une des étapes clé vers l'autonomie.

Au côté des acteurs de l'automobile, Safran Identity and Security est impliqué dans le développement des équipements et des solutions logicielles qui participent déjà à la sécurité de la voiture connectée d'aujourd'hui et rendront possible la voiture autonome de demain. Les experts et les industriels prévoient la commercialisation à grande échelle des véhicules autonomes de niveau 4 (sur l'échelle NHTSA), c'est-à-dire sans conducteur, d'ici 2030.

 

Véhicule Connecté : Safran à bord