Reconnaissance faciale

La reconnaissance faciale permet d’adapter la vérification biométrique à toutes les situations - C'est une technologie très efficace qui est utilisée dans de nombreuses applications liées à la sécurité. Elle est par exemple un outil très fiable pour aider les forces de police à identifier des criminels, ou bien pour permettre aux services de douanes de vérifier l’identité des voyageurs. Actuellement, avec la numérisation des échanges, l’usage de cette technologie est en train de s’étendre au monde des entreprises. Utilisée dans des applications commerciales, la reconnaissance faciale permet par exemple de sécuriser des transactions en ligne. La reconnaissance faciale est sans contact et son utilisation ne nécessite aucun outil spécifique, ce qui en fait la solution idéale pour l’identification de personnes dans une foule ou dans des espaces publics.

Analyse biométrique des données du visage

saf2015_0182307-1.jpgLa reconnaissance faciale semble être la technologie biométrique la plus naturelle puisque nous nous reconnaissons en regardant notre visage. Les systèmes de reconnaissance faciale sont des systèmes automatisés capables d'identifier des individus en fonction des caractéristiques de leur visage telles que l'écartement des yeux, des arêtes du nez, des commissures des lèvres, des oreilles. menton, etc. Ces caractéristiques sont analysées puis comparées à une base de données existante afin d'identifier une personne ou de vérifier son identité.

Des améliorations sont régulièrement apportées à cette technologie qui évolue rapidement. On notera, par exemple, le développement de capteurs 3D, la reconnaissance de visages en mouvement, le traitement de visages vus de profil et le développement de modèles que l'on peut vieillir.

Améliorer la précision biométrique

L'efficacité de la reconnaissance faciale dépend de plusieurs facteurs clés :

  • Qualité de l'image : le système tente-t-il de faire la distinction entre des sujets coopérants et non coopérants ? Les sujets coopérants sont ceux qui autorisent volontairement que leur image faciale soit capturée. Les sujets non coopérants sont ceux dont le visage est capturé par des caméras de surveillance ou par des témoins utilisant leur Smartphone.
  • Algorithmes d'identification : le deuxième facteur de performance clé est la puissance des algorithmes utilisés pour déterminer des similitudes entre les traits des visages. Les algorithmes analysent la position relative, la taille et/ou la forme des yeux, du nez, des pommettes et de la mâchoire. Ces caractéristiques sont ensuite utilisées pour rechercher d'autres images présentant les mêmes caractéristiques.
  • Bases de données fiables : enfin, la précision de la reconnaissance faciale dépend de la taille et de la qualité des bases de données utilisées : pour reconnaître un visage, on doit pouvoir le comparer à un autre. La difficulté est donc d'établir des points de correspondance entre la nouvelle image et l'image source, en d'autres termes, les photos d'individus connus. En conséquence, plus la base de données d'images ciblées est importante, plus il est possible d'y trouver des correspondances. 

Adaptabilité et efficacité de la reconnaissance faciale

saf2015_0174874.jpgLa reconnaissance faciale peut être utilisée à des fins très diverses. Par exemple, un logiciel de reconnaissance faciale installé sur un dispositif mobile (tel que Smartphone, tablette ou ordinateur) équipé d'une caméra, permet à un utilisateur d'accéder à un compte, et remplace ainsi l'utilisation d'un mot de passe pour s'authentifier. En matière de lutte contre la délinquance, cette technologie permet d'identifier des suspects. Pour le contrôle aux frontières, elle permet d'alléger les procédures tout en renforçant la sécurité. Un autre cas d'usage de la reconnaissance faciale est le contrôle d'accès à des sites sensibles. Dans le secteur commercial, les analystes adoptent cette technologie dans le but de recueillir des données démographiques stratégiques.