Aadhaar : une identité pour tous

 
Mouvement de main

En attribuant à chaque résident indien un numéro d'identification unique à douze chiffres, associé à trois de ses données biométriques -empreintes digitales, iris et visage-, le programme Aadhaar permet à tous d'accéder au droit fondamental de sa reconnaissance par le gouvernement indien. Cette identité ouvre également un accès à des services illimités ; aides sociales, soins médicaux, services bancaires, etc. C'est pour cela que le gouvernement indien a choisi d'appeler son programme Aadhaar, « Fondation » en Hindi.
Morpho est un des acteurs majeurs de ce programme.

Un recensement multibiométrique

En 2009, le gouvernement indien, à travers l'UIDAI (Unique Identification Authority of India), a lancé le plus ambitieux programme d'identité numérique au monde basé sur la multibiométrie : Aadhaar. Aadhaar signifie « fondation » en Hindi.

Le processus de recensement a démarré le 29 septembre 2010 à Nandurbar dans l'Etat de Maharashtra. Sur la base du volontariat, environ dix millions de résidents ont été recensés dès juin 2011 en 270 jours. Les dix millions suivants l'ont été en 35 jours, et les dix suivants en seulement 24 jours. Finalement, le programme a atteint spectaculaire le rythme de croisière de 10 millions de numéros créés tous les 10 jours.

Comme n'importe quel programme de recensement, Aadhaar collecte quatre données démographiques : le nom, l'adresse, le genre et la date d'anniversaire (ou l'âge). Ces informations sont comparées, ainsi que les données biométriques recensées, avec les autres données présentes dans la base pour s'assurer de leur unicité et éviter des doublons ou des fraudes à l'enregistrement.

Des informations optionnelles, telles que le numéro de téléphone ou l'adresse email, peut être collectées pour l'accès à des services en ligne avancés (e-Aadhaar) tels que la mise à jour d'informations ou permettre l'usage de mots de passe à usage unique (OTP).

Trois données biométriques sont collectées :

les dix empreintes digitales de la main,

les deux iris

et le portrait.

Aadhaar est le plus grand programme d'identité au monde. Démarré en septembre 2010, il a réussi à atteindre en à peine 6 ans le nombre d'un milliard d'identité digitales créées le 1er avril 2016.

Une puissance de calcul inédite

Les données biométriques sont envoyées au système central de l'UIDAI où elles sont dédupliquées pour s'assurer que l'enregistrement est bien unique.

En d'autres termes, chaque donnée est comparée aux données existantes dans la base pour s'assurer qu'elles n'existent pas déjà.

Avec un rythme de croisière allant jusqu'à 1 million d'enregistrements par jour, c'est la plus grande performance de tous les temps en terme d'enregistrement et d'authentification biométriques. Aujourd'hui, 3 systèmes biométriques fonctionnent en parallèle, et ce 24h sur 24 et 7 jours sur 7.

Une fois le numéro Aadhaar créé, une carte comportant son identifiant à 12 chiffres est remise au résident. A partir de ce moment, pour toute utilisation d'un service lié à Aadhaar, cet identifiant est nécessaire et l'authentification du porteur est assurée par un capteur biométrique.

1,1
milliard

d'identifiants Aadhaar créés
(Janvier 2017)
1,2
milliard

de résidents à enregistrer d'ici la fin 2017

Soit
17 %
de la population mondiale

Aadhaar : des possibilités illimitées pour l'Inde numérique

La Banque Mondiale a estimé que le projet Aadhaar permettait à l'Etat indien d'économiser environ 1 milliard de dollars par an en réduisant la fraude et optimisant les processus. Il est d'une aide précieuse au budget fiscal tout comme dans la capacité à offrir de nouveaux services utiles à la population. Une identité unique signifie plus de faux, plus de fantôme et plus de doubles identités.

Le programme a atteint en avril 2016 le cap du milliard de numéros Aadhaar créés. Dans le même temps, depuis le début du projet, plus de 250 millions de comptes bancaires ont été créés et liés à Aadhaar, favorisant ainsi l'accès des plus pauvres à la politique d'aide sociale du gouvernement indien.

Jeune homme finissant son enrolement Aadhaar
99,5%
des adultes

ont un numéro Aadhaar
(en novembre 2016)

Les technologies numériques peuvent être synonymes d'inclusion sociale, d'efficience et d'innovation. La plateforme d'identité Aadhaar représente ainsi le pilier, les «fondations », d'un pays prêt à entrer dans l'ère numérique. Fort de cette base solide, l'Etat indien a lancé l'initiative suivante, Digital India, dont l'objectif est double : transformer l'économie et la société indienne grâce au numérique.

Appuyer sur Entrée pour valider ou Echap pour fermer