Contrôle d’accès : une offre consolidée

Avec le rachat par Safran en juillet 2011 de la société américaine L-1 Identity Solutions, Morpho a renforcé son offre dans le domaine des terminaux de contrôle d’accès. Explications avec Marie Garmendia, VP Sales & Marketing de la division Identification

Qu'apporte à Morpho l'intégration de l'activité terminaux biométriques de L-1 ?
Rappelons que L-1 avait acquis cette activité en rachetant la société canadienne Bioscrypt, forte d'un portefeuille de 400 clients et d'une base installée de près de 500 000 modules et terminaux de contrôle d'accès. L'intégration de cette branche élargit ainsi le marché de Morpho, notamment aux États-Unis. C'est également un moyen d'enrichir notre offre avec des technologies complémentaires comme la reconnaissance faciale, sur laquelle travaillait L-1. De notre côté, nous avions déjà lancé en 2009 le premier terminal combinant la reconnaissance des empreintes digitales et du réseau veineux. L'alliance de ces trois technologies nous permettra d'enrichir à l'avenir nos offres multi-biométriques. Enfin, ce rapprochement est l'occasion de confronter des approches produits différentes, ce qui est toujours enrichissant. Nous allons désormais intégrer les normes américaines PIV [1] et TWIC [2] dès la conception de nos produits, alors que nous les développions jusque-là en priorité pour les marchés hors USA.

Et à ses clients ?
Ils ont accès à un éventail plus large de technologies. En ce qui concerne les clients de Bioscrypt, ils ont en outre l'assurance de bénéficier à terme des meilleurs produits du marché en matière de reconnaissance digitale, puisque nos algorithmes d'authentification, ainsi que nos capteurs, ont été classés premiers par le National Institute of Standards & Technology au printemps 2011. Enfin, nous travaillons sur des produits convergents, ce qui leur assure une pérennité des investissements déjà effectués.

Quels sont les défis à relever ?
Le fait que nos deux activités s'appuient sur le même modèle économique, et notamment sur les mêmes profils de partenaires, distributeurs et intégrateurs, facilite leur convergence. Les principaux défis viennent plutôt de la mise en oeuvre opérationnelle. J'entends par là l'homogénéisation des outils informatiques (gestion des commandes, approvisionnement, production…). Notre objectif est de garantir aux clients de L-1 la même qualité de service que celle que Morpho offre à ses clients. Nous avons commencé par intégrer dans notre système d'information les catalogues de produits et de clients de Bioscrypt. Puis, nous avons harmonisé les processus commerciaux et industriels. Quelques clients pilotes ont été choisis pour valider le bon fonctionnement du nouveau système de gestion de commandes. En ce qui concerne le service après-vente, l'intégration est encore en cours. Parallèlement, les transferts d'équipe ont démarré en septembre 2011 sur la base des compétences et du volontariat. Cette phase de transition devrait être achevée dans le courant de l'été 2012.

[1] Personal Identity Verification
[2] Transportation Worker Identification Credential

Appuyer sur Entrée pour valider ou Echap pour fermer