Des technologies plus écologiques

Pour une entreprise industrielle comme Morpho, protéger l'environnement signifie avant tout gérer les risques qu'implique notre activité.
morpho-greenertechnologies.jpg

C'est ce que nous faisons à travers une série d'initiatives de responsabilité sociale d'entreprise visant à réduire notre empreinte carbone et à préserver les ressources naturelles. En tant que Gold Partner d'EcoVadis, la première plateforme collaborative de notation de la performance environnementale des fournisseurs visant à soutenir les achats responsables, nous faisons partie des 10% d'entreprises de notre industrie les plus avancées en termes de développement durable.

Notre deuxième objectif : permettre aussi à nos clients d'être à la hauteur de leur responsabilité environnementale. Par exemple, notre nouvelle carte de paiement biodégradable est conçue en acide polylactique au lieu de PVC.. L'acide polylactique est obtenu à partir d'une source naturelle et renouvelable : le maïs. Ce matériau est 100 % naturel et ne contient aucun OGM. Du fait de la nature de l'acide polylactique, l'empreinte carbone totale de la carte est meilleure que celle d'une carte en PVC, y compris avec l'incinération. Cette carte peut être équipée de la technologie à contact à double interface certifiée par MasterCard, Visa et le groupement d'intérêt économique CB. Répondant aux normes bancaires pour les machines de dépôt de chèques, la carte est conçue pour avoir une durée de vie de trois ans. Grâce à sa composition naturelle, l'acide polylactique est neutre en CO2 lors de son incinération et est décomposé dans des établissements de compost industriels. Il ne dégage pas non plus de chlore lors de son incinération.

La sécurité n'est pas compromise car ces « cartes vertes » utilisent également la technologie de corps de carte innovante et sécurisée de Morpho. Outre l'acide polylactique, les éléments finis de la carte sont identiques à la carte en PVC : par exemple, les modules sont les mêmes que sur une carte classique.

Une grande banque française a déjà commandé une grande quantité de cartes Morpho en acide polylactique. Philippe Bertiaux, vice-président et directeur général de l'entité Paiement de Morpho, explique : « Notre carte de paiement en plastique biodégradable crée de nouvelles possibilités pour les banques : elles peuvent être à la hauteur de leur responsabilité environnementale, améliorer leur image et lancer de nouvelles campagnes marketing. Cette carte devient un élément clé de différentiation sur le marché. »

Appuyer sur Entrée pour valider ou Echap pour fermer