Long Term Evolution : le nouveau filet de sécurité pour les services d'urgence

Nous dépendons tous des services d'urgence tels que la police, les pompiers ou encore les ambulanciers, pour assurer notre protection. De la même manière, en cas d'urgence, les responsables de la sécurité publique doivent pouvoir compter sur les technologies de communication pour mener à bien leurs missions.
Aujourd'hui, de nombreux services d'urgence utilisent des réseaux de radiocommunication privés ou publics à bande étroite offrant une portée limitée et peu de bande passante alors que le réseau mobile 4G Long Term Evolution (LTE), utilisé à des fins commerciales, permet déjà de transférer une quantité et importante de données à haut-débit.
Pourquoi les services d'urgence et les organismes gouvernementaux ne pourraient-ils donc pas tirer profit d'un réseau rencontrant déjà un franc succès sur le plan commercial ?

C'est la raison pour laquelle Morpho ainsi que les autres membres du 3GPP (3rd Generation Partnership Project) travaillent sur des spécifications et des normes permettant aux services d'urgence de bénéficier de communications précises et fluides via le réseau 4G LTE. Heiko Kruse, responsable Technologie & Expertise pour les télécommunications chez Morpho, explique : « Les réseaux 4G LTE permettront d'apporter des solutions innovantes pour une meilleure protection des premiers intervenants en répondant à leurs besoins essentiels que sont la rapidité, la sécurité et la fiabilité. » Il ajoute : « Outre la rapidité qu'apporte la technologie 4G LTE aux communications des services de sécurité publique, il faut également s'assurer que le système réponde aux besoins de communication spécifiques des services d'urgence. »

Garantir une infrastructure de communication fiable
En cas de catastrophe, il est primordial que la police, les pompiers, les ambulanciers et les unités d'intervention puissent utiliser un système de communication résistant, fiable et totalement interopérable. Garantir une telle infrastructure de communication aux responsables de la sécurité publique, tel est l'objectif du consortium 3GPP. L'établissement de communications entre téléphones mobiles proches les uns des autres, grâce à leur géolocalisation par des services de proximité, fait partie des discussions. En effet, les communications Device to Device (D2D), qui impliquent l'utilisation d'une carte SIM, jouent un rôle particulièrement important. Heiko Kruse précise : « Même en cas de défaillance de certaines antenne ou en l'absence totale de réseau, la carte SIM LTE fournit des paramètres de configuration fiables pour les fréquences et les bandes de fréquence. En cas d'urgence, une communication directe entre les services de police, de sécurité et les autres premiers intervenants est donc assurée. »

L'importance des normes
Le 3GPP a par le passé connu de grands succès dans la mise en oeuvre de normes impliquant des technologies complexes et permettant la création d'un marché compétitif sur lequel de nombreux acteurs peuvent interagir. Aujourd'hui cette expertise est appliquée à faire évoluer les technologies LTE pour les applications de sécurité publique.
« Des normes répondant aux besoins du marché et permettant une véritable interopérabilité sont essentielles pour créer des systèmes de communication fiables pour la sécurité publique à l'échelle nationale et internationale », souligne également Heiko Kruse. Dans le cadre de la publication Release 12, dont la finalisation est prévue pour septembre 2014, le 3GPP prévoit de diffuser le cahier des charges concernant l'utilisation de la technologie 4G LTE par les services de proximité et de sécurité publique.

Morpho participe à l'établissement des normes d'utilisation de la 4G LTE pour les applications de sécurité publique.

Appuyer sur Entrée pour valider ou Echap pour fermer