Morpho et l'e-santé : la garantie d'un accès mobile sécurisé

Pouvez-vous nous rappeler le principe de cette solution destinée spécifiquement au secteur de la santé ?
Cette solution permet aux médecins d'accéder aux données de santé des patients, en toute sécurité, depuis une tablette ou un smartphone. L'authentification est basée sur une liaison entre la carte SIM de ce terminal et le numéro d'identification unique du médecin, qui doit composer un code personnel pour accéder aux dossiers des patients via un site internet sécurisé.

Quel est le bilan de l'expérimentation menée à Clermont-Ferrand ?
Elle a mis en évidence les bénéfices de l'accès en mobilité pour les applications de santé. De plus, elle a démontré notre capacité à préserver une séparation nette entre les deux identités – l'identité "d'origine", c'est-à-dire celle du médecin, et l'identité mobile fournie par Orange – ce qui permet d'établir clairement les responsabilités. Cet aspect était important, compte tenu des attentes des hôpitaux en matière de protection des données et de confidentialité. Et surtout, les utilisateurs sont très satisfaits du système. Nous avons d'ailleurs constaté que pendant les débriefings, ils ont beaucoup parlé de l'application de santé, mais pas du tout de l'identification : ce qui démontre qu'ils ont géré cette étape de façon tout à fait naturelle, sans se poser de questions. C'était précisément notre objectif.

Quelles suites vont être données à ce projet ?
La solution devrait être commercialisée par Orange Santé dans le courant du premier semestre 2015. Entre-temps, une nouvelle expérimentation pilote va être menée dans un hôpital catalan.
Il y a une vraie demande pour un système de ce type. Le CHU de Clermont-Ferrand fera certainement partie des tout premiers clients et plus d'une dizaine d'autres CHU ont déjà manifesté leur intérêt. Il faut d'ailleurs souligner que cette technologie d'identification mobile peut s'appliquer à bien d'autres domaines : banque, commerces, entreprises, sites Internet… La solution mise au point avec Orange Santé s'inscrit parfaitement dans le cadre de Mobile Connect, l'initiative de la GSMA*, visant à offrir une solution mondiale d'authentification basé sur la carte SIM. La version commerciale sera entièrement compatible avec Mobile Connect.

En quoi la biométrie, autre domaine d'excellence de Morpho, pourrait-elle enrichir cette solution ?
C'est clairement la prochaine étape. La biométrie pourra être utilisée lors de l'enrôlement des professionnels de santé, de façon à ajouter des niveaux de confiance qui sécuriseront encore leur authentification. On pourra également faire appel à la biométrie pour remplacer ou compléter le code PIN du terminal mobile.
Plus largement, les expertises et les outils biométriques développés par Morpho permettent d'envisager de nouveaux usages dans le domaine de la santé. Il sera bientôt possible, notamment pour la médecine d'urgence, de retrouver l'identité des des patients grâce à la biométrie – par exemple en captant leurs empreintes digitales – pour accéder à leur dossier et leur prodiguer au plus vite les premiers soins. Dans le domaine de la télémédecine également, la biométrie permettra de vérifier l'identité du patient auquel des conseils et des soins seront prodigués à distance, l'idée n'étant pas de contrôler, mais de réduire les risques d'erreur et d'optimiser la qualité d'accès aux données.

* La GSM Association (GSMA) est une association qui représente 850 opérateurs de téléphonie mobile à travers 218 pays du monde. De plus, elle compte parmi ses membres 200 fabricants et autres industriels du secteur.

De décembre 2013 à avril 2014, un service du CHU de Clermont-Ferrand a testé avec succès la nouvelle solution de gestion de l'identité en situation de mobilité, développée par Orange Santé et Morpho.
Explications de Cédric Huet, Marketing Manager & Business Development chez Morpho.

Appuyer sur Entrée pour valider ou Echap pour fermer