Trois moyens de capitaliser sur les systèmes de paiement existants pour de nouveaux usages

Par Jesper Domargård, directeur Marketing chez Safran Identity & Security
SafranIDSec-News-portrait-jesper-Domargaard.jpg

Depuis ses débuts, dans les années 70, le paiement par carte a rencontré un vif succès. Aujourd'hui, des milliards de cartes sont utilisées sur des millions de terminaux, partout dans le monde. Ce système n'avait jusqu'à présent qu'une seule finalité : effectuer le paiement d'un client à un commerçant. Toutefois, nous avons observé ces dernières années des cas très intéressants d'utilisation du système à d'autres fins.

1/ Paiements entre particuliers

Lorsqu'une carte est utilisée pour payer un commerçant, ce dernier débite une somme d'argent de la carte. Récemment, Visa (avec le service Visa Direct) et MasterCard (MasterCard Send) ont ajouté une fonctionnalité qui permet aux titulaires de ces cartes d'envoyer de l'argent. Ainsi, il est possible d'utiliser une carte bancaire pour transférer de l'argent sur la carte bancaire d'un ami. La solution de paiement entre particuliers de Facebook/Messenger est un très bon exemple de l'utilisation réussie de cette technologie. Il vous suffit d'ajouter votre carte à l'application et d'appuyer sur 10 EUR dans une conversation avec un ami pour lui payer les 10 EUR que vous lui devez. Dernièrement, Google a annoncé le lancement d'une offre similaire via Gmail.

Cette fonction peut également s'avérer utile dans le cadre de l'économie collaborative. Un chauffeur Uber peut ainsi recevoir instantanément ses paiements restants dus dès qu'Uber transfère l'argent sur sa carte bancaire. Par ailleurs, ce système permet également d'envoyer des fonds. Quiconque peut virer de l'argent de sa carte vers la carte d'un proche vivant à l'autre bout du monde.

2/ Applications intégrées aux terminaux

Depuis quelques années, nous avons pris l'habitude d'utiliser des applications sur nos smartphones pour nous aider dans pratiquement toutes les situations de notre vie quotidienne. Des applications font également leur apparition sur les écrans des terminaux de paiement. Verifone et MasterCard ont lancé une application de paiements échelonnés. L'utilisateur insère sa carte bancaire dans le terminal de paiement et plusieurs options de paiements échelonnés lui sont alors proposées sur l'écran du terminal. Le consommateur n'a pour cela aucune démarche supplémentaire (potentiellement embarrassante) à accomplir devant les autres clients du magasin. Les opérations sont traitées discrètement, facilement et rapidement à partir du terminal. Par ailleurs, certains commerçants ont déjà commencé à se servir du terminal pour gérer leurs programmes de fidélité et proposer des offres spéciales à leurs clients.

3/ Versement des prestations sociales et preuve de vie

Dans de nombreux pays en développement, le versement des prestations sociales (retraites, par exemple) présente deux difficultés majeures : des retraites sont parfois versées à des allocataires décédés et des personnes non autorisées touchent des pensions. Le développement récent de cartes avec authentification biométrique peut permettre de surmonter ces difficultés. Une telle carte est remise aux retraités ; leurs données biométriques sont stockées sur la puce électronique de leur carte. Le montant de la retraite est ensuite versé sur la carte. La carte peut être utilisée sur n'importe quel terminal de paiement existant et l'authentification biométrique garantit que seul l'ayant droit vivant touche la somme versée.

À la différence d'autres aspects de l'évolution des paiements, l'optimisation des systèmes actuels de paiement consiste moins à chercher de nouvelles méthodes de paiements qu'à réfléchir à de nouvelles utilisations de ces systèmes pour assurer d'autres fonctions.