A un doigt du paiement biométrique

La question du paiement biométrique est plus que jamais d'actualité. Si en théorie, plusieurs types d'informations biométriques pourraient servir pour valider un achat – l'iris de l'oeil, la reconnaissance faciale, et bien sûr l'empreinte digitale –, cette dernière est actuellement la plus utilisée dans ce cadre.

Deux solutions sont envisageables lorsqu'il s'agit d'authentifier l'empreinte digitale : les procédés Match by system et Match on card.

Le premier procédé fonctionne en faisant appel à un système à distance pour l'authentification. L'empreinte du client est scannée sur le point de vente et envoyée de façon sécurisée au système central de la banque qui gère l'identité biométrique des clients. Celui-ci compare les deux empreintes, celle scannée, et celle préalablement enregistrée dans le système lors de l'ouverture du compte bancaire, pour valider le paiement. Cette solution Match by system est déjà utilisée en Inde notamment, et pourrait être introduite dans d'autres pays où le potentiel de nouveaux clients pour les banques est élevé.

L'autre système se destine lui aux marchés plus matures, comme l'Europe ou l'Amérique du Nord, où les réseaux bancaires sont déjà largement déployés. Les cartes bancaires existantes peuvent alors intégrer directement cette nouvelle solution de paiement. Le principe de la solution Match on card est simple : comme le code confidentiel des cartes actuelles, le modèle d'empreintes digitales est enregistré à l'intérieur même de la carte, dans la puce électronique. Celle-ci est donc en mesure d'authentifier l'utilisateur sans qu'il lui soit nécessaire de se connecter à une base de données externe : toutes les données biométriques restent entre les mains du consommateur.

Vers un paiement pratique et sûr
Les avantages du paiement biométrique sont multiples : plus de code à retenir, une sécurité renforcée, une maintenance réduite des terminaux de paiement, ou encore la possibilité d'utiliser à la fois la biométrie et le code traditionnel en fonction de l'importance du paiement. Le couple qui faisait la sécurité de la carte, ce que j'ai (la carte) et ce que je sais (le code) est remplacé par un nouveau duo plus sûr : ce que j'ai (la carte) et ce que je suis (données biométriques).
« Si l'usage de la biométrie pour le paiement est une idée récente, Morpho maitrise déjà depuis de nombreuses années toute la technologie nécessaire à un tel projet, grâce à sa position de leader mondial dans le domaine des documents d'identité biométriques sécurisés », souligne Ocke Rörden directeur du marketing pour la business unit Paiements de Morpho.

Les banques, ainsi que les réseaux MasterCard et Visa et les organismes de certification comme ISO ou EMVCo[[EMV (Europay Mastercard Visa) est le standard international de sécurité des cartes de paiement à puce.]], sont déjà intéressés par le paiement biométrique. Le rythme de déploiement dépendra ensuite du niveau d'avancement technologique des pays en matière de cartes bancaires. « Par ailleurs, notre vaste gamme de cartes d'identité et de paiement est déjà capable d'intégrer la solution d'identification de l'empreinte, de l'oeil ou du visage Match by card », précise Ocke Rörden.

Dernier atout de l'identification biométrique, elle peut aussi être utilisée pour sécuriser des paiements sur internet ou pour apposer une signature électronique sur un document, avec un ordinateur équipé d'un lecteur d'empreintes digitales approprié. « Morpho a développé tous les hardware et software, et des projets sont en cours », conclut Ocke Rörden.

[1] EMV (Europay Mastercard Visa) est le standard international de sécurité des cartes de paiement à puce.

Dans le futur, l'identification de l'empreinte digitale sera un moyen facile de valider une transaction. Les solutions de Morpho ouvrent la voie à cette nouvelle façon de payer.

Appuyer sur Entrée pour valider ou Echap pour fermer