Signature électronique

La signature électronique pour sécuriser les e-transactions - Pendant des siècles, la signature a été le principal moyen d’authentification des documents. Aujourd’hui, avec la numérisation des échanges et l’augmentation des transactions en ligne, il est devenu indispensable d’authentifier les documents numériques. C’est pourquoi Morpho a conçu une solution pratique et sécurisée permettant de signer des documents numériques et d’éviter à l’utilisateur de devoir les imprimer et les scanner.

La signature électronique : un levier très puissant pour garantir une e-transaction

La signature électronique pour des e-transactions sûres

Les parties qui concluent un contrat ou les personnes engagées dans une opération nécessitant une ou plusieurs approbations utilisent la signature électronique qui remplace la signature manuscrite. La signature électronique est également utilisée pour sécuriser des transactions financières, les logiciels embarqués et d'autres opérations où il est important de détecter des usages frauduleux.

 

La signature électronique offre la garantie que le document provient réellement de l'auteur prétendu. Elle est aujourd'hui considérée comme la meilleure solution permettant l'authentification électronique des e-transactions, grâce à un système de clés publiques (PKI) et à des algorithmes de hachage.

 

La validation de la signature électronique

La signature électronique permet aux parties impliquées dans une transaction numérique de s'engager à respecter les termes de l'accord. Elle remplace la signature traditionnelle faite au stylo et à l'encre et a la même valeur juridique.

 

La signature numérique garantit que :

  • Toute modification apportée à un document signé électroniquement peut être détectée, ce qui protège l'intégrité du document.
  • L'auteur du document est identifié de manière certaine grâce à l'authentification forte.
  • L'auteur ne peut nier la signature électronique, ce qui garantit la non-répudiation.

Le destinataire d'un document portant une signature numérique peut utiliser la fonction de validation de signature pour vérifier l'authenticité du document, ce qui assure que les termes n'ont pas été altérés et que la personne habilitée les a approuvés.

Signature électronique et constitution de la preuve numérique

saf2015_0175002-1.jpg

Pour certaines transactions numériques, il est nécessaire d'établir une preuve qui constituera la « mémoire » de la e-transaction. En cas de litige, l'organisation pourra présenter une preuve de l'accord et ainsi se défendre.

 

Le fichier de preuve numérique qui est généré pour chaque transaction numérique sécurisée inclut :

  • Les données commerciales : Document signé électroniquement (par exemple, contrat électronique, amendements) et pièces jointes (par exemple, termes et conditions, descriptions techniques)
  • Les données de confiance : Signature électronique, preuve numérique de l'authentification forte, preuve numérique de la vérification de la signature numérique, facteurs d'authentification forte utilisés, PKI utilisée, etc.

Pour protéger son intégrité, une signature électronique horodatée scelle le fichier de la preuve numérique. Ensuite, pour conserver sa valeur juridique, la preuve numérique doit être conservée dans un système d'archivage électronique. Dans la plupart des cas, la preuve numérique doit être conservée pendant au moins 5 ans, ce qui ne pose aucune difficulté du point de vue technique.

Appuyer sur Entrée pour valider ou Echap pour fermer